Livraison gratuite avec tout achat de 75$ et plus!
Livraison gratuite avec tout achat de 75$ et plus!
Panier 0

Le savon artisanal

Carole Cormier

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler des savons faits à la main, ou savons artisanaux. C’est avec ce produit qu’a débuté mon cheminement dans la fabrication de produits de soins corporels. J’ai fait ma première batch de savons il y a plusieurs années et je n’ai jamais arrêté depuis.

Un savon a une composition très simple. C’est un mélange d’huiles (ou de beurres) avec une solution de soude. Le mélange subit une réaction chimique qu’on appelle réaction de saponification. Les corps gras (huiles ou beurres) sont hydrolysés par un base qui, dans le cas des savons durs, est l’hydroxyde de sodium, ou soude caustique. Cette réaction produit des carboxylates et de la glycérine. C’est ce qui donne un savon. Je vous épargne la réaction chimique détaillée puisque je tiens à garder votre attention pour un petit bout encore.

Parlant un peu de l’hydroxyde de sodium, ou soude caustique. Beaucoup de gens en ont peur. Oui, c’est une base très forte. Elle est irritante et corrosive pour la peau, les yeux et les voies respiratoires. Un contact direct avec la soude détruit les tissus organiques, le résultat est donc une importante brûlure chimique.

Mon but n’est pas de vous faire peur. Je tiens juste à vous faire savoir qu’il est important de savoir comment manipuler ce produit chimique. Je dois avouer que c’est ce qui a fait que j’ai quand même longtemps hésité avant de faire mon premier savon. J’ai longuement lu sur le sujet et ma peur pour la soude caustique est finalement tombée. J’étais au courant des précautions à prendre et j’ai réalisé qu’il ne servait à rien d’en avoir peur. La soude mérite énormément de respect.

Lors de la fabrication d’une solution de soude, c’est-à-dire lorsqu’on dissout l’hydroxyde de sodium avec de l’eau, il faut plusieurs précautions. L’important est de se protéger soi-même avec des vêtements longs, des gants, un masque, des lunettes de protection. Puis on ajoute la soude très lentement à l’eau. Une réaction exothermique se produit, d’où l’importance d’ajouter la soude à l’eau et non l’inverse, et de l’ajouter très lentement, pour éviter des éclaboussures par ébullition.

Je vous vois venir avec votre question… Mais pourquoi je me laverais avec un produit qui contient quelque chose d’aussi corrosif??? Rassurez-vous, un savon artisanal qui est bien fait n’en contient plus dans le produit final. En autant que le calcul des quantités de chaque ingrédients et que les mesures ont bien été faites, toute la soude utilisée pour la fabrication a été consommée lors de la réaction de saponification, pour transformer les corps gras en savon.

Pour ce qui est de la composition d’un savon artisanal, elle peut être très simple. Par exemple, le savon de Castille est composé que d’huile d’olive, qu’on a saponifiée, grâce à une solution de soude bien sûr. C’est un savon qui est très doux pour la peau mais qui ne mousse pas beaucoup. Par ma part, l’inconvénient que je trouve à ce type de savon, c’est sa longue cure, qui prend une année environ. Oui, oui, vous avez bien lu, une année avant de pouvoir l’utiliser.

Sinon, on peut retrouver toute une panoplie d’huiles et de beurres qui entrent dans la composition d’un savon. Un classique restera toujours l’huile d’olive dans une certaine proportion. L’huile d’olive ajoute beaucoup de douceur au savon. À cela, on rajoute souvent de l’huile de noix de coco, qui aide à l’aspect détergent du savon et une belle mousse ainsi que de l’huile de ricin, qui contribue à cette belle mousse. Pour le reste, sky is the limit! On peut utiliser de l’huile de palme ou de palmiste, qui donne de la dureté au savon, ou si on préfère éviter les produits du palmier à huile, on peut obtenir le même effet avec du beurre de cocoa et/ou du beurre de karité. On peut aussi utiliser de l’huile d’amande douce, d’avocat, de canola, d’argan, ainsi que du beurre de mangue, ou même de la graisse animale.

Les possibilités sont vraiment infinies. Mais il ne faut pas oublier que le savon est un produit qu’on rince donc l’utilisation des ingrédients dispendieux, plus luxueux, n’apporte pas vraiment de bienfait. Et il ne faut pas s’attendre à ce qu’un savon hydrate la peau. Si on veut hydrater sa peau, on le fait avec une crème hydratante. Un savon, ça lave, point final. Mais on peut avoir un savon qui va être doux pour la peau et qui ne l’assèchera pas.

À part les huiles et les beurres, on peut y mettre tout plein d’additifs. Du miel et de la bière pour donner une belle mousse abondante, de l’avoine colloïdale pour apaiser la peau, de la soie pour un savon soyeux, des graines de pavot ou de la pierre ponce moulue pour de l’exfoliation, ainsi que des huiles essentielles ou des fragrances pour le parfumer, et des colorants.

Alors, pour les bienfaits du savon artisanal, on en retrouve plusieurs :

Il contient surtout des ingrédients naturels. Des huiles, des beurres, des huiles essentielles, la liste est longue. Donc, pas de détergents irritants, tels le sodium lauryl sulfate et le sodium laureth sulfate qui vont irriter la peau et l’assécher.

Il a un pH entre 9 et 10. La peau humaine est normalement acide donc un savon avec un pH basique va permettre de détruire les bactéries qui se retrouvent sur la peau. Une peau en santé va être capable de rééquilibrer son pH.

Il contient naturellement de la glycérine. La glycérine est en fait un sous-produit de la réaction de saponification. C’est un émollient donc il va aider à conserver l’humidité au niveau de la peau. Dans la plupart des savons commerciaux, la glycérine est retirée du produit afin de l’utiliser ailleurs et il en résulte un savon qui va assécher la peau.

Il permet d’éliminer une bouteille de plastique de la salle de bain. Nul besoin de vous parler de l’impact sur l’environnement. Je pense que vous êtes tous au courant des enjeux.

En achetant un savon artisanal, vous supportez une petite entreprise, qui est souvent locale. Croyez-moi que quand je reçois une commande, je fais une petite happy dance. Pensez-vous que les grands géants de l’industrie font de même? Sûrement pas…

Merci à tout ceux qui utilisent mes savons. Et pour les autres, qu’est-ce que vous attendez? 


Article précédent Article suivant